La cacherouth

Un dossier préparé par K. Acher
Pour une lecture plein écran, ouvrez http://www.kacher.fr dans votre navigateur.
Mise à jour le

Des questions, pas des réponses

Un homme, qui s’était éloigné de la tradition, vint, un jour, interroger Rav ‘Haïm de Brisk :
« Un sujet me préoccupe, » dit-il. « La Torah nous interdit la consommation du porc. Je comprends la pertinence de ce commandement à l’époque de la sortie d’Egypte ; nos ancêtres séjournaient dans le désert et ce type de viande – qui est déjà fragile – pouvait être dangereux pour eux. Aujourd’hui, par contre nous avons des moyens techniques qui nous permettent de garder cette viande à l’état sain. Pourquoi est-il encore interdit de consommer cette viande ? ! »
Le Rabbin lui dit alors : « Dites-moi franchement, cette question vous est venue à l’esprit avant ou après avoir consommé du ‘Hazir – porc ? »
« Je reconnais en avoir déjà mangé, » répondit l’homme.
« Alors, je suis désolé, » répliqua le Rabbin. « Je ne peux répondre. Je ne suis capable de répondre qu’à des questions, pas à des réponses. »

Un dossier préparé par K. Acher