La cacherouth

Un dossier préparé par K. Acher
Pour une lecture plein écran, ouvrez http://www.kacher.fr dans votre navigateur.
Mise à jour le

Choul'han Aroukh Abrégé, Chapitre 114

Editions Colbo, Traduction Rav Lionel Cohn

(Livre indispensable dans tout foyer juif!!)

Chapitre 114:

Règles relatives à la vente du 'hamets ( pain levé )
1 Un juif qui garde du 'hamets (pain levé) en sa possession pendant Pessa'h transgresse à chaque instant l'ordonnance qui défend de voir ou de conserver du 'hamets chez soi, et il sera interdit à jamais de tirer profit de ce 'hamets, même si on a prononcé, avant Pessa'h, la formule d'annulation du 'hamets.
Aussi, si quelqu'un a beaucoup de 'hamets, qu'il ne peut pas faire disparaître totalement, il devra le vendre à un non-juif avant Pessa'h, à un moment où il est encore permis d'en tirer profit.
Cette façon de vendre le 'hamets ne doit pas être considérée comme une simple formalité à laquelle on est habitué, mais il faut avoir l'intention réelle de vendre vraiment ce 'hamets au non-juif, de manière nette et indiscutable; et on ne le vendra pas plus cher qu'il ne convient.
Après Pessa'h, le juif demandera au non-juif de lui rembourser sa dette (contre-valeur du 'Hamets vendu, qui n'avait pas été versée au juif avant Pessa'h); le non juif répondant qu'il n'a pas d'argent, le juif lui demandera de lui vendre en retour son 'hamets (ainsi que la chambre où il se trouve) pour telle et telle somme.
Cette affaire ne sera pas considérée comme une transaction dépourvue de sérieux, mais s'effectuera selon les habitudes des commerçants.

(...)

6 Il est interdit de postuler, avec le non-juif, une condition qui obligerait, après Pessa'h, le non-juif à vendre au juif, ou qui obligerait le juif à racheter le 'hamets au non-juif, mais on pourra lui promettre de lui racheter ce 'hamets, et de lui donner un bénéfice.

13 On veillera à ne pas tirer profit après Pessa'h du 'hamets d'un juif qui serait suspect de ne pas l'avoir vendu convenablement.

Un dossier préparé par K. Acher